Des coeurs aux abois

23 nov

Lecture terminée.

Je remercie l’auteure pour ce SP

Titre : Des cœurs aux abois
Auteure : S. M. Sandrine Gerhard
130 pages, format numérique

Résumé :
Parfois, il faut être acculé pour admettre ce que l’on est vraiment et laisser parler son cœur. C’est la dure leçon qu’apprendra William en faisant connaissance avec ses nouveaux voisins. Il devra mettre fin à ses manières d’ours mal léché afin d’aider ce charmant duo.Dans ce nouvel appartement, Timothée va devoir retrouver ses marques et surtout, s’ouvrir aux autres et aller au-delà de son handicap s’il veut être heureux. Et l’ami de Timothée, son complice de toujours, les regardera se débattre alors qu’il suffirait simplement de profiter du bonheur qu’offre la vie.

Note : ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ ♥️

Avis :
Je remercie encore l’auteure pour ce SP et sa confiance.

Ce livre est pour moi une petite pépite. Elle a tout ce qu’il faut, une belle écriture, un belle histoire d’amour entre hommes, du sexe plus ou moins détailler, de l’humour et une bonne fin.

J’ai adoré Timothée qui est quelqu’un de timide qui se trouve quelconque, qui se demande ce qu’on homme peut lui trouver, il manque cruellement de confiance en lui et doute beaucoup. Je le trouve touchant. Il mériterait parfois qu’on le bouscule mais j’avais surtout envie de lui faire des gros câlins.

William, lui est un gros nounous malgré son apparence de gros dur avec son tatouage. C’est un romantique mine de rien et c’est trop chou.

J’ai complément craques pour ses deux personnages et je ne saurais dire lequel je préfère.

Ce que j’ai beaucoup adoré, c’est d’avoir les pensées du chien Gimli qui fais référence au nain dans le Seigneur des Anneaux. Il est drôle, mignon, sensible aux humeur de son maître mais surtout l’aide au quotidien sachant que Timothée est sourd.
Ils ont une relation qui se met en place très vite mais en même temps c’est dans la logique des choses quand on sais que nos deux voisins fantasme l’un sur l’autre sans le savoir, c’est un aboutissement.
Leurs relations au bout de six mois devient cahotique, d’une part par la jalousie et le manque de confiance de Timothée et de l’autre que William n’a pas assez assumer son côté bi après de sa famille et amis qui pense que ce n’est qu’une passade.
Le couplé se sépare plusieurs fois mais la dernière est la plus douloureuse pour les deux.
William essaye de se faire pardonner et Timothée mettra une semaine à accepter les efforts de William.
Cette histoire est mignonne, douce et elle fais du bien.
Je la recommande très fortement.
Et puis il y a Gimli que je trouve génial, bon c’est mon côté amoureuse des chiens qui parle mais je l’ai trouver tellement touchant dans ses propos à s’inquiète pour son maître ou William que cela m’a touché au cœur.

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous devez être Identifiez vous poster un commentaire.

Poemanonyme |
Poussieredecouleurs |
Leptitcollidevallie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UPLS - Echange sujets de fr...
| Ebdln
| la maison du savonnier